Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 97
Le Tennis de Table dans le Monde - J3 Tennis de table Amilly

J3 Tennis de table Amilly

La passion du ping!

 
Une image contenant extérieur, herbe, photo, posantDescription générée automatiquement
Des femmes africaines s’adonnent aux joies d’une partie de Ping Pong
 
Une image contenant photo, extérieur, personne, deboutDescription générée automatiquement
Des enfants jouent au tennis de table au Japon
 
Une image contenant bâtiment, photo, pièce, tableDescription générée automatiquement
Une table de tennis de table dans un intérieur luxueux

 La diplomatie « Ping-Pong » :

En 1971, le tennis de table sera le prétexte d’un rapprochement entre deux superpuissances rivales, la Chine et les États-Unis.
Tout débute lors des championnats du monde 1971 à Hong Kong, quand les autorités chinoises invitent la délégation américaine à venir affronter « amicalement » les pongistes nationaux.
A l’époque, la guerre froide bat son plein et les échanges entre pays capitalistes et communistes sont rares. De plus, les États-Unis sortent de la guerre du Vietnam et la Chine d’une période de révolution culturelle qui ont laissé, à l’un et à l’autre, de douloureux souvenirs. Les gouvernements cherchent alors un moyen de renouer le contact sans trop désavouer l’entreprise de diabolisation réciproque à laquelle ils s’étaient consacrés pendant des années.
Ils décident d’utiliser le sport ; le match Chine-USA est baptisé « Amitié ». Au plan purement sportif, il ne présente aucun intérêt. C’est même une sorte de mascarade tant la différence de niveau est importante entre les deux formations, le principal souci des pongistes chinois étant d’éviter que leurs victoires répétées ne prennent une tournure humiliante pour leurs hôtes américains.
Un an plus tard aux États-Unis, lors de la tournée retour baptisée « Amitié II », les Chinois laisseront même filer quelques matchs ! Cette forme de courtoisie donne le ton de ces rencontres dont les véritables enjeux sont ailleurs.
En marge des compétitions sont organisées des visites qui devront servir plus tard au rapprochement économique des deux nations. Les pauvres pongistes ne furent finalement que les bouffons d’un spectacle, manipulés d’un bout à l’autre par leurs dirigeants respectifs. En même temps, ils donnèrent la preuve que le sport peut être utilisé à des fins politiques.
Depuis lors, on se sert d’ailleurs de l’expression « diplomatie ping-pong » pour désigner ces démarches de conciliation internationale par le biais de rencontres sportives.